Conseils

Conseils sur la lecture du chinois

Conseils sur la lecture du chinois

Pour les non-initiés, les caractères chinois peuvent sembler être un désordre déroutant. Mais les personnages ont leur propre logique, révélant des indices sur la définition et la prononciation. Une fois que vous en apprenez plus sur les éléments des personnages, la logique qui les sous-tend commence à émerger.

Pourquoi les radicaux sont-ils importants?

Les blocs de construction des caractères chinois sont des radicaux. Presque tous les caractères chinois sont composés d'au moins un radical.

Traditionnellement, les dictionnaires chinois étaient classés par radicaux et de nombreux dictionnaires modernes utilisent encore cette méthode pour rechercher des caractères. Les autres méthodes de classification utilisées dans les dictionnaires incluent la phonétique et le nombre de traits utilisés pour dessiner des caractères.

Outre leur utilité pour catégoriser les caractères, les radicaux fournissent également des indices sur le sens et la prononciation. Ceci est particulièrement utile lorsque les personnages ont également un thème associé. Par exemple, la plupart des personnages ayant trait à l'eau ou à l'humidité partagent tous le radical 水 (shuǐ). Le radical 水 à lui seul est également un caractère chinois, qui se traduit par «eau».

Certains radicaux ont plus d'une forme. Le radical 水 (shuǐ), par exemple, peut également être écrit comme 氵 lorsqu'il est utilisé dans le cadre d'un autre caractère. Ce radical s'appelle 三点水 (sān diǎn shuǐ), ce qui signifie "trois gouttes d'eau", car il ressemble en réalité à trois gouttelettes. Ces formes alternatives sont rarement utilisées indépendamment, car elles ne constituent pas des caractères chinois à elles seules. Par conséquent, les radicaux peuvent être un outil utile pour se souvenir de la signification des caractères chinois.

Voici quelques exemples de caractères basés sur le radical 水 (shuǐ):

氾 - fàn - débordement; inonder

汁 - zhī - jus; fluide

汍 - wán - pleurons; verser des larmes

汗 - hàn - transpiration

- jiāng - rivière

Les caractères peuvent être composés de plus d'un radical. Lorsque plusieurs radicaux sont utilisés, un radical est généralement utilisé pour faire allusion à la définition du mot, tandis que l'autre radical fait allusion à la prononciation. Par exemple:

汗 - hàn - transpiration

Le radical 水 (shuǐ) implique que 汗 a quelque chose à voir avec l'eau, ce qui est logique car la transpiration est humide. Le son du personnage est fourni par l'autre élément.干 (gàn) seul est le caractère chinois pour "sec". Mais "gàn" et "hàn" semblent très similaires.

Types de personnages

Il existe six types de caractères chinois: les pictogrammes, les idéogrammes, les composites, les emprunts phonétiques, les composés phonétiques radicaux et les emprunts.

Pictogrammes

Les formes les plus anciennes de l'écriture chinoise proviennent de pictogrammes. Les pictogrammes sont des schémas simples destinés à représenter des objets. Exemples de pictogrammes:

日 - rì - soleil

山 - shān - montagne

- yǔ - pluie

人 - rén - personne

Ces exemples sont des formes modernes de pictogrammes, assez stylisés. Mais les premières formes montrent clairement les objets qu'elles représentent.

Idéogrammes

Les idéogrammes sont des caractères qui représentent une idée ou un concept. Les exemples d'idéogrammes incluent 一 (yī), (èr), 三 (sān), ce qui signifie un, deux, trois. Les autres idéogrammes incluent 上 (shàng) qui signifie haut et (xià) qui signifie bas.

Matériaux composites

Les composites sont formés en combinant deux ou plusieurs pictogrammes ou idéogrammes. Leurs significations sont souvent impliquées par les associations de ces éléments. Quelques exemples de composites comprennent:

好 - hǎo - bien. Ce personnage combine femme () avec enfant (子).

- sēn - forêt. Ce personnage combine trois arbres () pour former une forêt.

Prêts phonétiques

À mesure que les caractères chinois évoluaient au fil du temps, certains des caractères originaux ont été utilisés (ou prêtés) pour représenter des mots ayant le même son, mais des significations différentes. Au fur et à mesure que ces caractères prenaient un nouveau sens, de nouveaux caractères représentant le sens original étaient créés. Voici un exemple:

- běi

Ce caractère signifiait à l'origine «le dos (du corps)» et était prononcé bèi. Au fil du temps, ce caractère chinois est devenu synonyme de "nord". Aujourd'hui, le mot chinois pour "dos (du corps)" est maintenant représenté par le caractère (bèi).

Composés phonétiques radicaux

Ce sont des caractères qui combinent des composants phonétiques avec des composants sémantiques. Ceux-ci représentent environ 80% des caractères chinois modernes.

Vous avez déjà vu des exemples de composés phonétiques radicaux tels que discutés précédemment.

Emprunts

La dernière catégorie - emprunts - concerne les caractères qui représentent plus d'un mot. Ces mots ont la même prononciation que le caractère emprunté, mais n'ont pas de caractère propre.

Un exemple d'emprunt est 萬 (wàn) qui signifiait à l'origine «scorpion», mais est venu à signifier «dix mille», et est également un nom de famille.

Voir la vidéo: Lectures: Naturo & Médecine traditionnelle Chinoise (Août 2020).