Intéressant

Mosaïque avec organiste et joueur de cor

Mosaïque avec organiste et joueur de cor


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Grant Vert

Un joueur gravement sous-estimé de son vivant, Grant Green est l'un des grands héros méconnus de la guitare jazz. Il a combiné une solide base en R&B avec une maîtrise du bebop et de la simplicité qui place l'expressivité avant l'expertise technique. Green était un superbe interprète de blues, et alors que son matériel ultérieur était principalement du blues et du R&B, il était aussi un merveilleux soliste de ballades et de standards. Il était un admirateur particulier de Charlie Parker, et son phrasé le reflétait souvent.

Grant Green est né à St. Louis en 1935 (bien que de nombreux documents de son vivant mentionnent à tort 1931). Il a appris son instrument à l'école primaire de son père guitariste et jouait professionnellement à l'âge de treize ans avec un groupe de gospel. Il a travaillé sur des concerts dans sa ville natale et à East St. Louis, Illinois - jouant dans les années 50 avec Jimmy Forrest, Harry Edison et Lou Donaldson - jusqu'à ce qu'il déménage à New York en 1960 à la suggestion de Donaldson. Green a déclaré à Dan Morgenstern dans une interview à Down Beat : "La première chose que j'ai apprise à jouer était le boogie-woogie. Ensuite, j'ai dû faire beaucoup de rock & roll. De toute façon, c'est du blues."

Au début des années 60, son jeu fluide et de bon goût dans des combos orgue/guitare/batterie et ses autres dates pour Blue Note ont fait de Green une star, bien qu'il ait rarement obtenu le respect critique accordé aux autres joueurs. Il a collaboré avec de nombreux organistes, parmi lesquels Brother Jack McDuff, Sam Lazar, Baby Face Willette, Gloria Coleman, Big John Patton et Larry Young. Il a été un peu absent de la scène au milieu des années 60, mais est revenu en force à la fin des années 60 et dans les années 70. Green a joué avec Stanley Turrentine, Dave Bailey, Yusef Lateef, Joe Henderson, Hank Mobley, Herbie Hancock, McCoy Tyner et Elvin Jones.

Malheureusement, des problèmes de drogue ont interrompu sa carrière dans les années 60 et ont sans aucun doute contribué à la maladie dont il a souffert à la fin des années 70. Green a été hospitalisé en 1978 et est décédé un an plus tard. Malgré quelques LP plutôt inégaux vers la fin de sa carrière, le grand corpus de son travail représente de merveilleux soul-jazz, bebop et blues.

Bien qu'il mentionne Charlie Christian et Jimmy Raney comme influences, Green a toujours affirmé qu'il écoutait des cornistes (Charlie Parker et Miles Davis) et pas d'autres guitaristes, et cela se voit. Aucun autre joueur n'a ce genre de linéarité d'une seule note (il évite le jeu en accords). Il y a très peu d'élément intellectuel dans le jeu de Green, et sa technique est toujours au service de sa musique. Et c'est la musique, pure et simple, qui rend Green unique.

Le jeu de Green est immédiatement reconnaissable, peut-être plus que n'importe quel autre guitariste. Green a été presque systématiquement ignoré par les amateurs de jazz avec un penchant pour le côté cool, et il n'a commencé à être apprécié que récemment pour son incroyable musicalité. Peut-être qu'aucun guitariste n'a jamais manié les standards et les ballades avec le brio de Grant Green. Mosaic, le premier label de réédition de jazz du pays, a publié une magnifique collection The Complete Blue Note Recordings avec Sonny Clark, comprenant des albums Green du début des années 60 et des morceaux inédits. Certains des meilleurs exemples du travail de Green peuvent être trouvés là-bas.


Les sessions Blue Note Quintet/Sextet Studio

Au cours de son histoire, Mosaic a compilé de nombreux coffrets traitant des années classiques de Blue Note. Son coffret de cinq CD Stanley Turrentine est un peu inhabituel dans la mesure où il regroupe six albums (cinq de 1961-1964 et un de 1969) qui ne représentent qu'un faible pourcentage de la production de M. T des années 1960 pour le label. Alors qu'il enregistre en quatuor, à de nombreuses dates avec l'organiste Shirley Scott (sa femme à l'époque), et avec des groupes plus importants, ces albums (Comin' Your Way, Jubilee Shout, A Chip Off the Old Block, In Memory Of, Mr. Natural et Another Story) l'associent tous à un ou deux autres cornistes. Turrentine, un ténor émouvant qui avait un son distinctif quel que soit le cadre, est principalement entendu en train de jouer du jazz direct. Ses compagnons incluent son frère Tommy Turrentine, Blue Mitchell, Lee Morgan et Thad Jones aux trompettes, Tom McIntosh et Curtis Fuller aux trombones, les pianistes Horace Parlan, Sonny Clark, Herbie Hancock, McCoy Tyner et Cedar Walton, le guitariste Kenny Burrell, une variété de bassistes et batteurs, et (à une date) Shirley Scott. Bien que ces albums n'aient aucun lien entre eux, il y a une forte unité dans cette boîte, renforcée par la cohérence de Turrentine et la grande qualité de cette musique orientée hard bop. Bien que les performances (qui comprennent un ensemble dédié à Count Basie) ne soient peut-être pas les enregistrements les plus essentiels du ténor, elles sont certainement au-dessus de la moyenne et assez agréables.


Louis Armstrong

Après avoir grandi dans l'extrême pauvreté à la Nouvelle-Orléans, le trompettiste de jazz Louis Armstrong a fait tomber les barrières raciales et est devenu une célébrité très connue du grand public à une époque où cela était inhabituel pour les Afro-Américains.

Il était sans doute la première grande star du jazz et, avec son style d'opéra rythmiquement sophistiqué, reste le plus grand musicien de jazz de tous les temps selon beaucoup.

Armstrong a contribué à populariser le chant scat, et sa voix graveleuse a ensuite été entendue sur des tubes pop comme « What a Wonderful World ».

Mais, au moins parmi les musiciens de jazz, il est surtout connu pour son brillant jeu de trompette, en particulier pour les enregistrements des années 1920 avec ses Hot 5s et Hot 7s, qui ont contribué à changer l'orientation du jazz de l'improvisation collective aux solistes individuels,

Le musicien de jazz original : découvrez les enregistrements complets des Hot Fives et Hot Sevens de Louis Armstrong

Pour entendre le travail et les styles vocaux ultérieurs d'Armstrong, essayez Ella et Louis, avec Ella Fitzgerald.


Mosaïque avec organiste et joueur de cor - Histoire

Ce service est accessible
uniquement pour musicien VIP.

Bordure électronique TOONTRACK EZX WIN/MAC

BORDURE ÉLECTRONIQUE EZX
Dans l'Electronic Edge EZX, boîtes à rythmes, percussions acoustiques, bruitages et instruments mélodiques fusionnent, se fondent et convergent dans un univers de jamais-avant. Lire la suite "

Keepforest Evolution : Devastator Warzone WAV KONTAKT

Evolution: Devastator Warzone est le troisième chapitre du dernier ajout à la série Evolution Devastator qui s'est imposé dans le monde. Lire la suite "

Pianos de voyage Kirk Hunter Studios KONTAKT-DECiBEL

TRAVELLING PIANOS contient deux pianos : le Yamaha G5 de Kirk Hunter pour un son clair, immaculé mais puissant et le Yamaha C7 de Michael Lehmann-Boddicker. Lire la suite "

Cordes de partition audio Ollie Nashville KONTAKT-DECiBEL

PRÉSENTATION D'UNE NOUVELLE RÉFÉRENCE.
Mettant en vedette les meilleurs joueurs de cordes de Nashville à Ocean Way Studios - un environnement de notation de classe mondiale - nous avons dédié . Lire la suite "

Cinesamples Tina Guo Violoncelle acoustique Legato v1.4 KONTAKT PROPER

Le violoncelle acoustique distinctement émotif de Tina Guo capturé comme un patch solo en legato utilisant la technique d'enregistrement et de programmation de Cinesamples - S . Lire la suite "

Waverunner Audio Celestial Guitar pour KONTAKT

Paysages sonores éthérés de guitare d'inspiration céleste pour les musiques de films et de télévision.

Enregistré dans les studios The Old Library au cœur d'Engla. Lire la suite "

Hidden Path Audio Tranzform KONTAKT-FANTASTiC

TRANZFORM - Hybrid Rhythmic Synthesis est l'aboutissement de plusieurs années de conception sonore et de programmation de synthés, visant à la production des meilleurs films hollywoodiens. Lire la suite "

Soundiron Hyperion Strings Elements v1.0.0 Rollerball & Version Lite KONTAKT

Il s'agit d'une version allégée de la bibliothèque Soundiron Hyperion Strings Elements. La bibliothèque comprend des orches à cordes de chambre de 25 pièces. Lire la suite "

Rollerball Cinesamples CineWinds CORE v1.3.0 Version Lite KONTAKT

Il s'agit d'une version allégée de la bibliothèque Cinesamples CineWinds CORE. La bibliothèque couvre l'essentiel de la section des bois d'orchestre a . Lire la suite "

Cymatics Destiny MULTiFORMAT-FLARE

Destiny : une nouvelle vague de mélodies Cymatics

Destiny est entièrement axé sur les mélodies pour faire des chansons à succès. Pas de peluches ou de boucles de remplissage - veillez. Lire la suite "

Fracture Sounds ARCO : Ensemble de pianos à cordes frottées et pincées KONTAKT-DECiBEL

Arco est un bel ensemble de quatre pianos, méticuleusement échantillonné dans une salle de concert avec une gamme d'articulations frottées et pincées. Arco i. Lire la suite "

Exemple de Logique DRUM FURY 2 KONTAKT-DECiBEL

LE DIABLE DANS LE DETAIL
Sample Logic continue de faire sensation. littéralement. DRUM FURY 2 est une vaste collection de plus de 50 tambours du monde profondément échantillonnés. Lire la suite "

Spitfire Audio Spitfire Studio Strings Professional KONTAKT

VOTRE CRÉATIVITÉ, VOTRE CONTRLE
Spitfire Studio Strings marque la première sortie d'une toute nouvelle gamme vitale Spitfire Orchestra. Notre ambition était de c . Lire la suite "

Circles Drum Samples Garage MULTiFORMAT

Le Garage est cet endroit familier que nous connaissons tous. Il a un caractère immense, c'est sale, c'est imprévisible et c'est exactement pourquoi nous avons décidé de le faire. Lire la suite "

Cinesamples CineStrings CORE v1.3.2 KONTAKT-minifié

CineStrings CORE est révolutionnaire par sa force et sa simplicité pour recréer le son d'une section de cordes d'orchestre. La bibliothèque a été développée par le compositeur. Lire la suite "

Audio Ollie LA Modern Percussion v1.1 KONTAKT-DECiBEL

Audio Ollie s'est associé au légendaire mixeur de partitions Alan Meyerson pour vous apporter son son de percussion emblématique et distinctif, jusqu'alors impossible à reproduire avec le . Lire la suite "

Audio Imperia Areia Édition Lite KONTAKT

Areia Lite Edition est un instrument d'ensemble à cordes incroyablement expressif pour le lecteur Kontakt gratuit de Native Instruments avec intégration complète de NKS. Une puissance sans fioritures. Lire la suite "

Audio Imperia Nucleus Lite Edition KONTAKT

Nucleus Lite Edition est un puissant instrument virtuel d'orchestre pour Native Instruments Kontakt Player avec une intégration complète de NKS. Nucleus Lite Edition et le ful . Lire la suite "

Realsamples Clavecin Allemand 1738 MULTiFORMAT

La bibliothèque German Clavecin 1738 en possède un. Lire la suite "

Spitfire Symphonic Strings KONTAKT-Minified

Description: Symphonic Strings a été créé avec 60 des meilleurs joueurs de cordes au monde et 16 1ers violons, 14 2èmes violons, 12 altos, 10 violoncelles et 8 ampères. Lire la suite "

Sonica Instruments KOTO 17 KONTAKT-DECiBEL

KOTO 17, le septième titre de la série Virtuoso Japanese, apporte les sons de la basse koto à 17 cordes, un élément indispensable de la musique japonaise moderne, à la création musicale. Lire la suite "

Strezov Sampling Percussion Essentials X3M KONTAKT

Des éléments essentiels soigneusement sélectionnés dans nos collections X3M comprenant des ensembles de percussions orchestrales, ethniques et cinématographiques dans le célèbre X3M Engine a . Lire la suite "

Audiobro Modern Scoring Brass v1.2 KONTAKT

Modern Scoring Brass est une bibliothèque de partitions multi-instruments d'élite de 30 pièces minutieusement développée en enregistrant des maîtres de cuivres individuels sur une scène de notation de confiance. Thi. Lire la suite "

Native Instruments Action Strings 2 KONTAKT-DECiBEL

LES CORDES BLOCKBUSTER RÉINVITÉES
- Le contrôle créatif et la musicalité rencontrent un son incroyablement réaliste
- Composez des parties de cordes passionnantes avec une gamme de . Lire la suite "

Audio Imperia Solo KONTAKT-DECiBEL

Solo met sous un même toit une vaste collection de solistes d'orchestre lyriques et expressifs : Violon, Alto, Violoncelle, Trompette, Cor français, Cor Descant, Flûte, Clarinette, Obo. Lire la suite "

Soundiron Percussion Grecque Ancienne KONTAKT

Ancient Greek Percussion est une fantastique collection de 6 instruments de percussion à main profondément échantillonnés qui explorent les plus anciennes racines des traditions musicales occidentales, l'étirement. Lire la suite "

Heavyocity Mosaic Pluck KONTAKT

La série Mosaic a été conçue pour garder les compositeurs créatifs : chaque instrument virtuel comporte un ensemble unique d'éléments fondamentaux, conçus pour être combinés et superposés dans un . Lire la suite "

Room Sound Blasting Room Signature Series Drums v1.1 KONTAKT-DECiBEL

Depuis plus de 20 ans, The Blasting Room enregistre et produit des disques acclamés et célébrés pour des groupes du monde entier. Copropriétaire. Lire la suite "

Bibliothèque de réverbération LiquidSonics v3.1.0-R2R

Réverbération à convolution True-Stereo modulée
Reverberate 3 est destiné aux aficionados des réponses impulsionnelles. Si vous avez des captures de matériel de studio légendaire ou même le o . Lire la suite "

Soundiron Jewel Empire II KONTAKT

Le Jewel Empire II de Soundiron capture la polyvalence et le caractère spécifique de l'orgue électronique GEM Imperial II. La série d'instruments GEM a été fabriquée par Gene. Lire la suite "

Zero-G ETHERA Gold Sahara Voices KONTAKT

Le nouvel outil parfait pour ajouter des voix ethniques incroyables à vos bandes sonores !

La collection Ethera comprend : Ethera 2.0, Et . Lire la suite "

Strezov Sampling Jade Ethnic Orchestra v1.1 - KONTAKT

La plus grande collection d'instruments virtuels chinois et mongols. Une collection unique et époustouflante mettant en vedette certaines des meilleures musiques chinoises. Lire la suite "

DrumDrops Tony Allens Afro Drops : Sessions multipistes MULTiFORMAT-DECiBEL

Afro Drops est le premier pack d'échantillons à sortir du légendaire Tony Allen. Tony est réputé pour fournir les parties de batterie. Lire la suite "

Audiobro Modern Scoring Strings Complete v1.0 KONTAKT + MISE À JOUR

Audiobro Modern Scoring Strings 1.0 & amp Audiobro Modern Scoring Strings Legato Expanded 1.0.

Cinesamples CineStrings Solo v1.3 KONTAKT + MISE À JOUR

Solistes d'orchestre à cordes enregistrés sur la scène MGM
CineStrings SOLO est un instrument virtuel à cordes solo profondément échantillonné enregistré au MG de renommée mondiale. Lire la suite "

Cinesamples CineWinds Pro v1.4 KONTAKT + MISE À JOUR

Orchestral Winds Expansion enregistré au MGM Stage
CineWinds PRO est l'extension de la bibliothèque orchestrale CineWinds CORE de nouvelle génération. Enregistré au . Lire la suite "

Orange Tree Samples Le Célèbre Piano Electrique E KONTAKT-DECiBEL

Pour Leeds Musical Instrument Rentals à North Hollywood, il s'agissait simplement d'une méthode simple de catalogage de leurs instruments en marquant des lettres au pochoir sur le . Lire la suite "

Cinesamples CineBrass Pro v1.8 KONTAKT

Orchestral Brass Expansion enregistré au MGM Stage
CineBrass PRO est l'extension de la célèbre bibliothèque CineBrass Core. CineBrass PRO est un logiciel complètement séparé et . Lire la suite "

Cinesamples CineBrass Descant Horn v1.1 KONTAKT

Gamme élargie pour le Horn
Parfait partenaire de CineBrass Core et Pro, CineBrass Descant Horn élargit la gamme de la section Horn. Joueurs de cor pro souvent. Lire la suite "

8dio CASE Bois Solo FX KONTAKT-DECiBEL

CASE Woodwind contient 2 flûtes alto, 2 flûtes piccolo, 2 clarinettes basses et 2 contre-bassons. Chaque instrument a été enregistré avec 2 joueurs, vous avez donc la possibilité de t . Lire la suite "

Avoir des instruments OMNIDRUMS KONTAKT-DECiBEL

OMNIDRUMS est une toute nouvelle expérience de batterie !
Enregistré avec un niveau de détails insensé (jusqu'à 12 dynamiques et 8 round robins), il offre un contrôle total sur le mixi. Lire la suite "

Avoir des instruments NORDISK KONTRABASS KONTAKT-DECiBEL

NORDISK KONTRABASS est un instrument de contrebasse unique conçu pour les compositeurs de films et les producteurs de musique à la recherche de . Lire la suite "

Chris Hein Horns Pro Complete KONTAKT

Il n'y a jamais eu d'instruments créés par ordinateur, mais nuancés comme ceux-ci !
CHH Pro Complete est la bibliothèque d'instruments virtuels la plus complète de Brass & Woodwind i . Lire la suite "

Piano à queue d'orchestre Spitfire Audio v2.1 KONTAKT-DECiBEL

PIANO DE SALLE CONTEXTUELLE
Enfin, un piano à queue qui sonne comme s'il se trouvait dans la même pièce que votre orchestre. Enregistré dans le monde célèbre. Lire la suite "

Big Fish Audio Rock Cinéma MULTIFORMAT

La musique rock et les musiques de film/télé sont entremêlées depuis des années. Un bon morceau de rock peut insuffler à une scène l'énergie, l'excitation et la passion pour susciter davantage l'intention. Lire la suite "


NHM FIRST FRIDAYS Connecté : juin

La série virtuelle First Fridays Connected revient avec un nouveau format vous apportant des discussions animées, des sets de DJ et des performances musicales en direct où que vous soyez. Hébergé et animé par le neuroscientifique et communicateur scientifique Dr Yewande Pearse (février, mars) et le scientifique biomédical et défenseur international de l'inclusion des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM) Dr Knatokie Ford (avril, mai, juin). Cette saison, nous explorerons Los Angeles aux Intersections.

Saison 2021 : Los Angeles aux Intersections

Los Angeles aux intersections est une célébration de la science et de la culture : des peintures murales de quartier reflétant l'état d'esprit de cette ville, l'activisme climatique dans toutes les communautés, les habitats en transformation des humains et des animaux, et les cuisines de la ville en tant que signifiants culturels de L.A. Nous constaterons que les liens qui unissent la ville entre elles sont les plus forts aux intersections.

POUR REJOINDRE LE CHAT, RENDEZ-VOUS SUR LA CHAINE YOUTUBE NHM ICI.
4 juin : peintures murales de los angeles

Explorer les peintures murales de L.A. car elles reflètent l'âme de Los Angeles. Mettant en vedette un muraliste David Flores, Karen Mack de L.A. Commons, et Stacy Williams de la bibliothèque d'architecture et des beaux-arts de l'USC.

Mettant en vedette la performance musicale de

Calendrier

17h30 | Webinaire Zoom (réservé aux membres)
Secrets du coffre-fort

18h00-20h00 | Chaîne YouTube NHM en direct
Intro (18h00) > Cocktail de 10 minutes (18h05) > DJ Lounge (18h15) > Discussion (18h45) > Performance musicale (19h30)

Hôte/Modérateur (avril/mai/juin) : Dr Knatokie Ford

Dr Knatokie Ford est le fondateur et PDG de Fly Sci® Enterprise, une organisation de conseil en éducation et en médias axée sur l'exploitation du pouvoir de la narration pour promouvoir le changement social. En tant que scientifique biomédicale et entrepreneure sociale, elle est une défenseure internationale de l'inclusion des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM). Le Dr Ford a précédemment occupé le poste de conseiller politique principal au bureau de la politique scientifique et technologique d'Obama à la Maison Blanche.

Secrets du coffre-fort | 17h30 | Webinaire Zoom (MEMBRES UNIQUEMENT)

Rejoignez Marina Gibbons, restauratrice adjointe du NHM, pour en savoir plus sur les collections qu'elle supervise et découvrir des détails cachés à la vue de tous. Chaque mois, un expert différent découvre les grands mystères, les étranges bizarreries et les histoires inédites de NHM.

Présentation | 18h00 | Chaîne YouTube NHM en direct

Cocktail de 10 minutes | Elle Nucci | 18h05

Elle Nucci, propriétaire d'EN Events, vous donnera un tutoriel de 10 minutes sur la préparation du cocktail mensuel First Fridays Connected. Elle partagera des recettes de mixologues basés à Los Angeles.

N'oubliez pas de rassembler vos ingrédients à l'avance !

Cocktail de juin : ECHO PARK AVE
Ingrédients : Saké, Fraises, Agave, Basilic
Recette de Misty Mansouri du Ladybyrd Cafe

Salon DJ | kim anh | 18h15

Kim Anh fait partie de la culture dance underground depuis plus d'une décennie, cultivant son propre son à partir des premiers styles de house, acid house et techno. Depuis ses débuts de collectionneuse de vinyles, elle est devenue une DJ/productrice et auteure-compositrice-interprète mondialement reconnue. Avec des sorties sur des labels influents tels que EMI, Robert Johnson Live, Gigolo International et Afro Acid, elle a créé un son qui lui est propre. Surnommée par Thump comme « la reine des clubs de L.A. », Kim Anh a laissé sa marque dans la vie nocturne de Los Angeles. En 2017, LA Weekly a présenté Kim Anh dans un article intitulé «Kim Anh Looks Beyond the ‘Bro-ification’ of Electronic Music and Nightlife» qui soulignait la capacité de Kim Anh à exploiter la musique et la culture nocturne comme vecteur d’activisme.

Débats | murales de los angeles | 18h45

Explorer les peintures murales de L.A. car elles reflètent l'âme de Los Angeles. Comment les peintures murales locales expriment-elles l'intérêt, les préoccupations et les valeurs d'une communauté ? La longue histoire des peintures murales de Los Angeles est riche, diversifiée et célébrée. Quel rôle jouent-ils dans la construction communautaire et la création d'unité pour la ville et les quartiers qu'ils représentent ? Comment les peintures murales de Los Angeles reflètent-elles le paysage culturel et artistique de la ville ?

Panélistes

Le travail de David Flores se traduit des murs et des toiles jusqu'à la grande sculpture et la conception de produits. Flores est surtout connu pour sa mosaïque ou son style segmenté immédiatement reconnaissable. Son imagerie représente souvent des portraits célèbres et Americana. Il aime participer à une grande variété de médiums pour enrichir son catalogue.

Karen Mack a fondé L.A. Commons il y a 20 ans pour tirer parti du pouvoir des arts et de la culture pour autonomiser les individus, établir des liens et développer des communautés. L'organisation à but non lucratif basée dans le sud de L.A. met en œuvre une gamme de programmes allant des peintures murales aux festivals en passant par les tournées et au-delà, reflétant le caractère unique de nos divers quartiers.

Stacy R. Williams est directrice de la bibliothèque Helen Topping Architecture and Fine Arts de l'Université de Californie du Sud. À ce titre, elle soutient les besoins d'enseignement, d'apprentissage et de recherche de l'histoire de l'art, de l'École d'architecture, de l'École d'art et de design de Roski.

Performance musicale | sasami | 19h30

SASAMI (alias Sasami Ashworth) a porté plusieurs chapeaux musicaux au début de sa carrière : musicienne classique, arrangeuse de cordes et joueuse de synthé pour Cherry Glazerr. Sous son propre nom (et sur son premier album éponyme de 2019), elle crée des chansons influencées par les textures sonores du shoegaze et de la dream pop, tout en embrassant pleinement la nature confessionnelle des auteurs-compositeurs-interprètes modernes. Ayant grandi à Los Angeles, Ashworth a joué du piano et du cor d'harmonie, devenant assez bonne dans ce dernier domaine pour finir par étudier à l'Eastman School of Music. Lorsqu'elle a obtenu son diplôme en 2012, elle a commencé une double vie en tant que professeur de musique à l'école primaire le jour et musicienne recherchée la nuit. C'est inspirant d'entendre une femme qui a passé des années à jouer la musique des autres raconter enfin sa propre histoire. Et c'est un sentiment qu'elle dit qu'elle veut payer en avant, tout comme ses étudiants et tant de femmes dans sa vie, comme les récents camarades de tournée Mitski, Snail Mail et Japanese Breakfast, l'ont responsabilisée. Ce qui est une autre façon de dire que même dans ses moments les plus tristes, SASAMI mettra un peu de rebond dans votre démarche.


Les débuts de Blue Note et le renouveau des années 80

Blue Note sait que l'histoire est son plus grand atout. Chaque fois que le label célèbre un anniversaire majeur, il jette un long regard en arrière et reconditionne le passé. Cette année, Blue Note a sorti des rééditions de vinyles de ses jours de gloire du milieu du siècle, des impressions sur toile à tirage limité d'anciens albums, même une montre commémorative G-Shock, avec des concerts de sortie à New York et Los Angeles.

Le label a commencé comme un projet passionné. Ses premiers intendants, Alfred Lion et Francis Wolff, étaient des immigrants juifs allemands qui avaient fui le Troisième Reich et partageaient une dévotion pour le jazz.

Leurs premiers enregistrements étaient accompagnés d'un manifeste imprimé sur la couverture : le jazz, disait-il, « est l'expression et la communication, une manifestation musicale et sociale, et les disques Blue Note se préoccupent d'identifier son impulsion, pas ses ornements sensationnels et commerciaux ». Dès le début, Lion et Wolff se sont souciés de trouver des musiciens à la pointe du jazz et de les laisser raconter leurs histoires. Avant que le hard-bop ne devienne le stock-in-trade de Blue Note, leurs sorties allaient du swing au Dixieland.

Lion produisait généralement les disques et Wolff photographiait les sessions d'enregistrement, qui, à partir des années 1950, étaient presque toujours conçues par Rudy Van Gelder, qui dirigeait son propre petit studio à Englewood Cliffs, NJ. C'est là qu'Art Blakey a enregistré les différentes itérations de son ensemble, les Jazz Messengers où Herbie Hancock a réalisé ses premiers et meilleurs albums en tant que leader où Wayne Shorter a enregistré certains des enregistrements les plus cités de l'histoire du jazz.

Dans « Blue Note Records : Beyond the Notes », un documentaire réfléchi sur les 80 premières années de Blue Note et son époque actuelle, M. Shorter rappelle que Lion et Wolff étaient ouvertement hostiles aux impératifs commerciaux, mais conscients de la valeur réelle de la musique. "Ils écoutaient cette musique non seulement comme de la musique", dit-il, "mais comme un trésor précieux."

Au milieu des années 60, la détérioration de la santé de Lion l'a amené, lui et Wolff, à vendre le label à Liberty Records, qui a rapidement été racheté par une compagnie d'assurance. La popularité du jazz était en déclin et, sous une nouvelle supervision, la production de Blue Note a pris un virage vers des disques funk aérés. Beaucoup n’ont pas particulièrement bien vieilli, même si certains – comme « Black Byrd » de Donald Byrd et « Blacks and Blues » de Bobbi Humphrey – ont saisi l’air du temps et sont devenus des tubes.

À la fin des années 1970, les cadres supérieurs d'EMI – qui avaient acquis le catalogue de Liberty – ont laissé Blue Note se détendre. M. Cuscuna, le producteur de disques, a continué à rééditer une poignée d'articles de l'ancien catalogue, mais pendant près d'une décennie, le label n'a sorti aucun nouvel album.

Enfin, au milieu des années 80, après être passé sous l'égide de Capitol Records, Blue Note a été relancé et l'exécutif Bruce Lundvall est venu le diriger. Il a apporté un dévouement au jazz et aux idéaux originaux énoncés par Lion et Wolff. Il a pris au sérieux les Young Lions - un groupe de musiciens au visage frais déterminés à faire revivre ce son hard-bop classique, parmi d'autres parties de l'histoire antérieure du jazz - mais il a également investi dans des artistes indifférents au traditionalisme : des conceptualistes d'évier de cuisine comme Geri Allen, Greg Osby et Jason Moran. Il est possible d'entendre plusieurs histoires différentes du jazz dans les années 1990, selon les disques Blue Note que vous prenez.

Le trompettiste Terence Blanchard, qui a rejoint Blue Note dans les années 90 et enregistre toujours pour le label aujourd'hui, était à cheval sur le fossé. Mais il se sentait chez lui avec Lundvall. Pendant qu'il était sur Columbia, il avait subi des pressions pour qu'il fasse des « concept records », qui sont plus faciles à commercialiser, mais chez Blue Note, il a déclaré : « Bruce voulait que je sois moi ».

Le partage entre pairs a bouleversé l'industrie du disque au tournant du millénaire, et Blue Note a refusé de renouveler les contrats avec certains de ses artistes. Mais en 2002, est arrivée une sorte de délivrance : Lundvall a tenté sa chance avec Norah Jones, une pianiste et chanteuse inconnue de 22 ans qui commençait à peine à se mouiller les pieds dans les scènes de jazz et d'auteurs-compositeurs-interprètes de New York.

"Il n'était pas sûr de ce que j'étais, et je n'étais pas sûr de ce que j'étais non plus", a rappelé Mme Jones récemment. "Alors il m'a donné de l'argent pour faire des démos." Ce matériel a finalement conduit à "Come Away With Me", le premier album de Mme Jones, qui s'est vendu à environ 30 millions d'exemplaires dans le monde.

Dans un article paru en 2009 dans le New York Times, Lundvall a déclaré qu'il avait commencé à réinventer le profil de Blue Note après cette sortie, envisageant que les albums dans "le domaine de la pop sophistiquée pour adultes" pourraient désormais aider à subventionner l'investissement du label dans le jazz de pointe. Après la rupture de Mme Jones, il a signé Van Morrison, Al Green et d'autres avec un large attrait pour les baby-boomers.

Mais il est possible de voir l'album de Mme Jones - farniente dans la brèche entre folk, jazz, country et soul - comme faisant partie d'une tradition qui existait déjà chez Blue Note.

La chanteuse Cassandra Wilson avait enregistré quelques albums audacieusement spartiates et créativement dévastateurs pour Blue Note au milieu des années 1990, alors qu'elle faisait partie de ces dissidents anti-conservatisme. Ils ont directement inspiré Mme Jones. "Pour moi, c'était un peu comme" Oh oui, je peux tout à fait être sur ce label et me retrouver toujours dans d'autres genres "", a déclaré Mme Jones. "C'était très inspirant."

Mme Jones, à son tour, est devenue une source d'inspiration pour Kandace Springs, une jeune chanteuse et pianiste qui prépare actuellement son troisième album pour Blue Note. Il mettra en vedette un duo avec Mme Jones, les deux femmes chantant et s'accompagnant au clavier électrique.


Note de l'éditeur Springer Nature reste neutre en ce qui concerne les revendications juridictionnelles dans les cartes publiées et les affiliations institutionnelles.

Données étendues Fig. 1 Amélioration de la concordance des génotypes après affinement du génotype en utilisant BEAGLE en fonction de la couverture en profondeur.

Les oui-L'axe montre la concordance entre les génotypes appelés à partir des données de séquençage par rapport aux génotypes obtenus à l'aide du BovineSNP50 Genotyping BeadChip.

Données étendues Fig. 2 Delta K du groupe numéro K dans l'analyse de regroupement génétique utilisant ADMIXTURE.

1,6 million de SNP (élagage basé sur le déséquilibre de liaison (LD) à l'aide de PLINK v1.9 avec l'option '-indep-pairwise 50 10 0,1') a été utilisé pour K de 1 à 10. L'analyse delta K suggère K = 2 comme le plus probable nombre d'ascendances génétiques distinctes parmi les 10 K (delta K = 31,02).

Données étendues Fig. 3 Valeurs moyennes par paires de Fst entre les races bovines représentées par plus d'un animal.

Sheko est indiqué en jaune.

Données étendues Fig. 4 Hétérozygotie estimée des races bovines.

Les limites inférieure et supérieure de la boîte correspondent respectivement aux premier et troisième quartiles (les 25e et 75e centiles). La ligne horizontale dans la case représente la valeur médiane. Les moustaches supérieures et inférieures s'étendent des limites à la valeur la plus grande et la plus faible au maximum de 1,5 * intervalle interquartile (IQR), respectivement. Le nombre d'animaux biologiquement indépendants utilisés dans cette analyse pour chaque race est le suivant : Achai (2), Afar (9), Angus (10), Ankole (10), Arsi (10), Barka (9), Bhagnari (3 ), Boskarin (1), Brahman (20), Butana (20), Cholistani (2), Dajal (1), Dhanni (2), Eastern Finlandais (5), Ethiopian Boran (10), Fogera (9), Gabrali (2), Gir (4), Goffa (10), Hanwoo (23), Hariana (3), Hereford (18), Holstein (10), Horro (11), Jersey (10), Kenya Boran (10), Kenana (13), Limia (1), Lohani (1), Maremmana (3), Maronesa (1), Mursi (10), Muturu (10), N'Dama (13), Nelore (10), Ogaden (9 ), Pajuna (2), Poldolica (1), Red Sindhi (1), Sahiwal (2), Sayaguesa (2), Sheko (9), Simmental (11), Tharparkar (3) et Wetern Finn (5). Sheko est indiqué en jaune.

Données étendues Fig. 5 Cycles d'homozygotie des races bovines.

Sheko est indiqué en jaune.

Données étendues Fig. 6 Carie LD pondérée dans la race Kenya Boran avant et après l'installation d'un modèle de mélange à double impulsion.

La courbe rouge montre l'ajustement exponentiel aux données. une, LD pondéré ajusté par un modèle de mélange à impulsion unique, en utilisant séparément EAT et Muturu comme population de référence. b, LD pondéré ajusté par un modèle de mélange à double impulsion, en utilisant EAT et Muturu séparément comme population de référence.

Données étendues Fig. 7 Distribution des proportions de SNP avec |iHS | 2 et ascendance taurine dans chaque fenêtre de 50 ko.

une, Distribution des proportions de SNP avec |iHS | 2. b, Distribution de l'ascendance taurine. Les fenêtres avec des SNP inférieurs à 10 ont été supprimées. Les lignes pointillées indiquent le 1 % le plus élevé pour une, et 0,5 % le plus élevé ou le plus bas dans b.

Données étendues Fig. 8 Distribution de l'ascendance taurine dans les régions candidates (le 1 % le plus élevé pour la proportion de SNP avec |iHS | 2), et fenêtres du génome entier.

Les lignes pointillées indiquent la moyenne (top 1 % dans l'analyse iHS : 26,14 % et génome entier : 32,49 %).

Données étendues Fig. 9 Distribution de l'ascendance taurine selon les quantiles de proportions de SNP avec |iHS | ≥ 2 dans chaque fenêtre de 50 ko.

Les limites inférieure et supérieure de la boîte correspondent aux premier et troisième quartiles (les 25e et 75e centiles), respectivement. La ligne horizontale dans la case représente la valeur médiane. Les moustaches supérieure et inférieure s'étendent des limites à la valeur la plus grande et la plus faible au maximum de 1,5 * intervalle interquartile (IQR), respectivement. L'astérisque indique le 1 % le plus élevé avec des proportions de SNP avec |iHS | 2. m = 149 (bovins africains à bosse) animaux biologiquement indépendants ont été utilisés dans cette analyse.

Données étendues Fig. 10 Distribution de l'ascendance taurine moyenne générée par rééchantillonnage des fenêtres aléatoires (même nombre de fenêtres que le candidat) 0,1 million de fois.

L'astérisque indique l'ascendance taurine moyenne des fenêtres candidates à partir de l'analyse iHS.


Les 50 plus grands albums de Blue Note

Blue Note est incontestablement le label de jazz le plus emblématique qui ait jamais existé. Voici 50 faits saillants de l'empreinte légendaire.

Note bleue est incontestablement le label de jazz le plus emblématique qui ait jamais existé. But when Alfred Lion started the label in 1939 with a recording of boogie-woogie pianists Meade Lux Lewis and Albert Ammons, his intention was simple: To release music that he felt was important. It is a mission that he never wavered from, nor have the Blue Note albums that have followed in his illustrious footsteps. This list of 50 albums is a mere fraction of the LPs that Blue Note has put over the years. Let us know in the comments, below, which ones you think we may have missed.

50. Don Cherry – Complete Communion

Oklahoma-born trumpeter Cherry was 29 when he recorded this groundbreaking album, the first of three long-players for Blue Note. Having appeared in the late 50s and early 60s on significant envelope-pushing LPs by jazz iconoclasts Ornette Coltrane, John Coltrane, and Albert Ayler, Cherry presented his unique personal musical manifesto on Complete Communion, his debut as a leader. Featuring Argentine saxophonist Gato Barbieri, bassist Henry Grimes, and drummer Ed Blackwell, the album consists of two extended suites. Cherry and his cohorts improvise – both as individuals and collectively – on several different musical themes that flow into one another in a free and organic way. The musical alchemy they summon is spellbinding.

61 Comments

November 30, 2015 at 2:11 pm

To place Monk’s Blue Note recordings below Maiden Voyage, Song for my Father, Idle Moments, etc. seems perverse – superb albums but Monk lays out the template…

November 30, 2015 at 4:23 pm

Monk is a genius, but the early Blue Note albums are not his finest work, much of that came later for other labels…

November 30, 2015 at 3:36 pm

Definitely missing joe henderson’s in/out

November 30, 2015 at 3:52 pm

November 30, 2015 at 6:08 pm

That was recorded by Sonny on Prestige Records.

December 1, 2015 at 9:50 am

Saxophone Collossus was on Prestige records, however Blue Note did issue the exception Sonny Rollins Volume 2, with Monk and Horace Silver.

February 21, 2016 at 6:01 pm

Agreed, Saxophone Colossus is a great album, one of the all-time classics however it was not made for Blue Note, but for Prestige, if I remember correctly.

November 30, 2015 at 4:48 pm

Strong list. The order is not so important to me. I’m just glad to have some great new recommendations for further Blue Note listening. Merci

December 1, 2015 at 12:10 am

November 30, 2015 at 4:49 pm

make that available as a specially priced 50 digital album box set!!

November 30, 2015 at 5:23 pm

Not one fuckin Mingus? Are you kidding me? And A Love Supreme? Or Crescent? Damn… It’s hurting.

November 30, 2015 at 6:12 pm

These are the top 50 Blue Note recordings of all time only, not the top 50 best jazz record of all time. And Mingus didn’t record for Blue Note (although he’s on the trio record with Ellington, and Max Roach), and “A Love Supreme” and “Crescent” are on MCA Impulse records.

November 30, 2015 at 6:13 pm

Correction- “Mingus in Wonderland” is on Blue Note records, but I think that’s it.

October 9, 2017 at 11:10 pm

Yeah, Money Jungle with Ellington, Mingus, and Roach should definitely be on the list! Still a pretty solid list though!

November 30, 2015 at 6:21 pm

Mingus didn’t record on the Blue Note label.

November 30, 2015 at 6:22 pm

Sorry, Jack, I didn’t see your reply getting in before mine.

December 1, 2015 at 6:13 pm

Love Supreme is on Impulsem:-)

December 1, 2015 at 9:02 pm

The New Wave of Jazz is on ¡mpulse!

November 30, 2015 at 6:51 pm

Great to see all these great records, I do have many of them and 6 out of the top 10. Thank you Blue Note for having enriched many lifes with this extraordinary music, we should all do our utmost to ensure future generations continue to listen to these geniuses and Jazz music which adds additional dimensions to contemporary, two dimensional music from non-musical ‘musicians’… Who remembers which Tenor Saxophoner player used to say during gigs ‘Jaaaaaazzzzz Music’ ?

November 30, 2015 at 7:09 pm

November 30, 2015 at 7:34 pm

Coltrane’s only Blue Note session as leader is there at number 2…I would have it as number 1 though

November 30, 2015 at 7:33 pm

Obviously any list like this is subjective, but clearly they are trying to get as many artists in as possible. There could easily be more Art Blakey, Indestructable and Like Someone In Love spring to mind, as well as more Donald Byrd, Lee Morgan, Sonny Clark and Herbie Hancock, either way what a great label.

November 30, 2015 at 9:05 pm

I have many of them. one thing a lot have in common. Rudy Van Gelder studios.

November 30, 2015 at 9:25 pm

Strong agree on #1 ! Somethin else my choice for 2nd best jazz record of all time. (After KOB)

November 30, 2015 at 11:51 pm

That much great music + more on one label is just incredible. “Out to Lunch” and “Unity” changed my jazz life.

December 1, 2015 at 7:37 am

Hmmm, I think they overlooked Horace Parlan – Up & Down. What a great album with Ervin Booker & Grant Green performing at their best!

December 1, 2015 at 10:08 pm

I’ve got about 20 of these, and many are in my top ten jazz albums. Plus others by most of these artists. Would maybe add street of dreams and feelin the spirit by grant green for their mood, and bossanova bacchanal by Charlie rouse for its vibe.

December 1, 2015 at 10:42 pm

Great list, would be better if it included, Money Jungle – Ellington, Roach, Mingus

December 21, 2015 at 8:32 am

And why do you guys seem to always miss Grachan Moncur III. I never see him on your lists. A nd evolution should be top five if not top ten on any blue note list

January 25, 2016 at 6:18 pm

I don’t know if they are the BEST or not but thankfully I have LP copies of almost all of them.

January 26, 2016 at 12:34 pm

Not even one of the sam rivers classics?

January 28, 2016 at 11:17 am

surely Andrew Hill “One For One” and Horace Parlan “Headin’ South” should be in there?

January 29, 2016 at 4:23 pm

I must have over half of these releases. Blue Note is a treasure.

January 30, 2016 at 11:46 pm

Great list and an absolutely essential label for anyone who loves great music. IMHO the only notable absence is ‘Places and Spaces’ by Donald Byrd. A list like this without a Mizzell brothers production, is not complete.

places and spaces is the album that containts tracks that i can’t decide which i like most! sad they forgot about this album(

February 17, 2016 at 3:51 pm

Harold Vick’s Stepping Out

February 17, 2016 at 4:21 pm

An obvious omission is the Jazz Messenger’s first album with Horace Silver(Doodlin’,The Preacher).I would also add Ike Quebec’s It Might As Well Be Spring,Art Taylor’AT’S Delight,The Blue Hour by Stanley Turrentine with The Three Sounds and Brown Sugar by Freddie Roach among others.

My wife found this list and asked me, How many of these do you have? Turned out I had about a dozen of them already, and all of the top five. After getting over my shock at seeing “Blue Train” come in at #2 below “Somethin’ Else,” I took it on as a project, and I’m collecting the rest now. Some of them I had heard but didn’t have copies of, others I had not heard, including the excellent Horace Silver “Song For My Father” and Hank Mobley’s “Soul Station.” How did I MISS these? This project will be well worthwhile.

November 2, 2016 at 1:28 pm

I am trying to put together around 6 hours of Jazz for a party entitled “All that Jazz” The vast majority of revellers will not of heard any jazz really and I know are cringing at thought of a party with jazz music. So could you recommend some blue note albums I could purchase with Jazz to wow the guests and especially stuff that is very danceable?

Not sure about the order but all the Blue Note albums up until the mid-60s were superb with a couple of exceptions (both included in your top 50). If it were up to me I would include all the Horace Silver albums – up to the Cape Verdean Blues!

What about the Lee Morgan versus Freddie Hubbard battle royale on Night of Cookers Part 2? We were the winners on that one!

Anybody who appreciates the musical aesthetic of the Blue Note label and their vast discography made up of interesting combinations of a familiar roster of players should definitely check out the Criss Cross label. It’s sort of the modern equivalent of Blue Note, with all of their albums usually recorded in one session and a relatively small stable of players including such modern greats as Chris Potter, Alex Sipiagin, David Binney, Tim Warfield, Conrad Herwig, Seamus Blake, David Kikoski, Craig Taborn, Luis Perdomo, Antonio Sanchez, and Jeff Watts.

August 16, 2017 at 11:54 pm

It is a very good list. However, some personal favorites that are not on the list: Stanley Turrentine-That’s Where It’s At, Grant Green-Matador and Jutta Hipp with Zoot Sims. I would put Kenny Burrell’s Midnight Blue in the top 5.

A few that come to mind for me: Joe Lovano – Trio Fascination, Grachan Moncur/Jackie McLean discs, Cecil Taylor – Conquistador over Unit Stuctures

No Free For All from Blakey!!

Soe of my favorites sadly not here:: Jazz Messengers, Mosaic, The Big Beat, Meet You at the Jazz Corner Wayne Shorter, Night Dreamer Jackie Mclean, Desination Out Johnny Griffin, A Blowing Session, Joe Henderson, Mode for Joe and Sonny Rollins Volume 2. Herwise great list…I have many!4

OK, final edit. TOP 10 in chronological order:

John Coltrane – Blue Train (1957)
Cannonball Adderley – Somethin’ Else (1958)
Dexter Gordon – Go (1962)
Grant Green – Idle Moments (1963)
Lee Morgan – The Sidewinder (1963)
Andrew Hill – Point of Departure (1964)
Herbie Hancock – Empyrean Isles (1964)
Larry Young – Unity (1965)
Joe Henderson – Mode for Joe (1966)
McCoy Tyner – The Real McCoy (1967)

P.S. You can delete my previous posts.

Joe Henderson – State of the tenor
Joe Lovano – From the soul

I’m tired of these america’s-centric lists, if you think Robert Glasper deserves a place here, then you must consider Erik Truffaz « The Dawn » in the list, it was a revolution in jazz in 1998 way before Robert Glasper: rap, acoustic jungle, mastering by an electronica artist from the french touch era (Alex Gopher, way better artist than those « daft punk » )

October 10, 2017 at 3:28 pm

Viewing a list from a persons subject matter is educating, in this instance Jazz recordings from the Blue Note label, I appreciate the input from everyone that made a comment as well, that gives me more artists to discover, all I can say is THANK YOU very much! & Good health to you all.

October 11, 2017 at 1:42 am

I was going to complain that the author had overlooked “Sugar” by Stanley Turrentine, but after further digging, I found out that the record was on the CTI label. Creed Taylor produced many of the Blue Note albums, so it wasn’t hard to think that “Sugar” was on the Blue Note label.

October 11, 2017 at 8:58 pm

Basra by Pete LaRoca (1965) definitely deserves to be in the top 50

October 12, 2017 at 6:02 pm

no herbie nichols, no sam rivers, wtf!

October 26, 2017 at 11:17 pm

Good starting list for Jazz newbies but you’ll always piss someone off. There is no such thing as a definitive list. I saw many albums on this list that I had never heard before and I have been listening to Jazz for over 40 years.

October 31, 2017 at 4:34 am

Post your top 20 then your top15 then your top10 everyone will have a different opinion

February 6, 2018 at 6:28 am

No way Duke Pearson’s Wahoo is only at 49. One of the best albums ever. And no Pete LaRoca Basra is also a mistake. But most of all no JACKIE MCLEAN DESTINATION OUT. Did whoever write this actually listen to more than 50 blue note records?

February 6, 2018 at 6:46 am

My quick top 25, without doubling up any Blue Note artists:

1. John Coltrane ‎– Blue Train
2. Jackie McLean – Destination… Out!
3. Duke Pearson – Wahoo!
4. Pete La Roca – Basra
5. Andrew Hill ‎– Point Of Departure
6. Johnny Coles ‎– Little Johnny C
7. Kenny Burrell – Midnight Blue
8. Bobby Hutcherson – Dialogue
9. Art Blakey & The Jazz Messengers ‎– Indestructible
10. Cannonball Adderley ‎– Somethin’ Else
11. Ike Quebec – Bossa Nova Soul Samba
12. The Horace Silver Quintet – Song For My Father
13. Sam Rivers – Fuchsia Swing Song
14. Sonny Clark – Cool Struttin’
15. Joe Henderson ‎– Our Thing
16.Wayne Shorter ‎– Juju
17. Gil Melle ‎– Patterns In Jazz
18. Freddie Redd Quintet ‎– Shades Of Redd
19. Sonny Red ‎– Out Of The Blue
20. Cliff Jordan* / John Gilmore ‎– Blowing In From Chicago
21. Blue Mitchell ‎– Step Lightly
22. Hank Mobley ‎– Hank Mobley (1957)
23. Tina Brooks ‎– True Blue
24. Kenny Dorham ‎– Trompeta Toccata
25. Grachan Moncur III ‎– Evolution

I own the top 16 for sure but have to look to verify all I have. I know I have a minimum of 27 on this list and a great list it is. I love Jackie McLean but of all his great albums, I actually prefer the two he did on Blue Note with Grachan Moncur III, Destination Out! and One Step Beyond which had a great performance by Bobby Hutcherson. The blend of McLean’s sax with the trombone set fire to my ears. Exciting and beautiful, not avant garde but still pushing the envelope. I always looked out for any Blue Note releases and later I also loved Impulse as well as Riverside as long as it lasted. The original Bill Evans Trio brought me to Riverside. I’ve been listening since about 1962. I was lucky to have been growing up in what I think of as the greatest time in jazz history. There are so many artists that changed my life. Loved Dolphy, Trane but so glad to see Hank Mobley included. Miles didn’t like him or got tired of him but listening to him on Miles at Carnegie Hall and the Blackhawk(?), Mobley, for me, as an early fan out swung all of them. I love lists like this and although subjective, criticisms only show how many more albums of wonder and fascination in the creative process there have been in Blue Not’s history. I’ve virtually always listened to music, jazz in particular, with headphones. People who play jazz only for background music miss so much! I’ve enjoyed not only the article but all the comments here.


Contenu

There were four classes of people in Rome: the aristocrats, the equestrians, the common citizens, and the slaves. The aristocrat class had about 300 families, mostly senators. The aristocrat class was very powerful. The equestrians or “equites” were merchants, government builders, and bankers who were usually less rich. [1] The common citizens were farmers, industrial workers, and the city mob. Slaves had to work hard and were usually released when they became old. [1] Some slaves were trained to be gladiators for people to watch. Other slaves worked in rich homes as doorkeepers, litter-bearers, messengers, or servants. Some Greek slaves were teachers who taught their language, or doctors.

The original Roman religion had many gods, with stories called Roman mythology.

Christianisme Modifier

At the time of the birth of Jesus, the Roman Empire ruled the entire Mediterranean area. [1] Jesus taught to worship God only. Because Christians worshiped only God and did not join in the festivals to other gods, Romans thought they were unpatriotic. [1] Many Christians were crucified. [1] Romans persecuted them for many years. Sometimes they were killed by animals for a show.

However, Christianity still spread in the Roman Empire. A great change took place when Constantine I became emperor. He moved the capital of the empire to Byzantium, converted to Christianity, and protected Christians from harm. Many Romans continued to worship the old gods.

In the Imperial Age, the poorer Roman houses were built of sun-dried brick. These houses only had one room. [1] In this one room the family slept, ate, and had visitors. Richer people had mansions. Statues and paintings were shown. Small rooms were used as living and dining places. In the center there was a court with a garden. It was decorated with fountains, plants, and flowers. [1] Floors were often made of mosaics, tiles, or marble with lots of different colors. [1] Some walls were painted. [1] Dishes were made of pottery or glass. There was plumbing in some houses and in the public baths, and a sewer system was used. [1] Hot air warmed the house from a heating system. Many rich Romans had two houses, one in the town and one in the country. [1]

Poor people lived in buildings where the top floors were for the poorest. Sometimes they could have as many as 200 steps to reach them. [1] Many fires happened. Buckets of water were used to put out fires, though many times it did not work. [1]

Poor people ate vegetables, fish, salt, cheese, fruits, nuts, and olive oil. Meat, especially beef, was usually not eaten. Breakfast was usually not eaten and, for lunch, leftovers were used. [1] Rich people ate dinner before four in the afternoon. They usually ate from three to ten hours. Hands were washed between the courses. [1] One emperor served 22 courses at his dinner parties. If visitors were invited to dinner, slaves were sent to bring them on time, because water clocks did not always work the same. [1] People enjoyed eating grapes for dessert. At first, cold clams and oysters were eaten for dessert, but later people ate them at the beginning of a meal instead.

The public baths were used not only for bathing. Besides the hot water rooms and cold water rooms, there were gardens, stadiums, art galleries, libraries, and places to eat. There were even underground passageways to get to places more easily. Aqueducts fed water for the baths. They were so well built that some are still used. [1]

The Romans were very proud of their aqueducts. They thought they were better than the "useless" Egyptian pyramids. [1] They also used these for drinking water.

Big ships called quinqueremes had 300 people to row with oars. They could travel 100 miles (160 km) a day. Trade paths were protected from pirates. Many ships carried food others carried pearls, pepper, cotton, cinnamon, and silk. A pound of silk, at that time, cost a pound of gold. [1]

Language and literature Edit

The native language of the Romans was Latin. [2] Its alphabet was based on the Etruscan alphabet, which was in turn based on the Greek alphabet. [3]

The surviving Latin literature is in Classical Latin from the 1st century BC. The spoken language of the Roman Empire was Vulgar Latin, which differed from Classical Latin in grammar and vocabulary, and eventually in pronunciation. [4] Out of Latin came Portuguese, Spanish, French, and Italian. [1] Latin was used for medicine and science words.

Latin remained the main written language of the Roman Empire. Greek became the language spoken by the well-educated elite, because most of the literature studied by Romans was written in Greek. Roman literature was much influenced by Greek literature. Some of the best known examples are the Énéide by Virgil, Plutarch's Lives of Famous Men, et Odes by Horace. [1]

In the eastern half of the Roman Empire, which later became the Byzantine Empire, Latin did not replace Greek at all. After the death of Justinian, Greek became the official language of the Byzantine government. [5] The expansion of the Roman Empire spread Latin throughout Europe. Vulgar Latin evolved into dialects in different locations, gradually changing into the distinct Romance languages.

Architecture Modifier

The Romans built great roads and bridges. They wrote plays and kept the Phoenician alphabet. The Romans were usually practical, and kept the Grecian culture alive. [1] Many of the aqueducts they made are still there and used. Rome also had the first hospitals in the Western World. They also had the first system of state medicine for poor people. [1] Their buildings were decorated by mosaics on the floors, and paintings done directly on the walls.

Musique Modifier

The Romans' music was an important part of their lives. Song (known as carmen) was part of almost every social occasion. Music accompanied spectacles and events in the arena. It was part of the performing arts form called pantomimus, an early form of story ballet that combined expressive dancing, instrumental music and a sung libretto. [6]

They were influenced by Etruscan and Greek music. What the Romans sang simply followed the natural melody of the song. [7]


Voir la vidéo: Mosaïque (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Grayvesone

    Cette phrase est juste incroyable :), je l'aime)))

  2. Gelasius

    ne pas! YOU CAN ONLY KNOW POSITIVE THINKING!

  3. Letitia

    Il y a encore plus de défauts

  4. Jutaur

    Juste merveilleux - pensées très intéressantes



Écrire un message